Vous êtes ici > Accueil > Familles > Une bouteille à la mer > Comment les perles se forment-elles ?

Comment les perles se forment-elles ?
1er.01.2016

Imprimer Partager cette page
Qui n’a pas déjà espéré trouver « la perle rare » en ouvrant des huîtres ? Mais, d’où proviennent les perles ? Ne perdons pas davantage de temps à « enfiler des perles », découvrons-le ensemble.
 
Les perles naissent essentiellement dans les huîtres, qui sont des mollusques marins, dont le corps mou est enfermé entre deux coquilles. Les huîtres produisent elles-mêmes leur coquille. En effet, le corps mou est recouvert par une petite peau que l’on appelle le manteau. En filtrant l’eau, l’animal isole des minéraux qui se combinent ensemble autour du manteau et se transforment en carbonate de calcium, composant essentiel de la coquille. C’est ainsi qu’elle se protège de ses prédateurs.
 
Mais que se passe-t-il si un grain de sable se glisse à l’intérieur de l’huître ?
S’il atterrit au niveau du corps mou du mollusque, celui-ci va directement être rejeté, l’huître ne voulant pas de corps étranger dans sa coquille. Cependant, si le grain de sable glisse entre la coquille et le manteau, l’huître n’arrive pas à l’expulser. Par conséquent, le manteau entoure totalement le grain de sable autour duquel se formera peu à peu une petite coquille faite de carbonate de calcium jusqu’à ce qu’il se transforme en perle.
 
Mais pourquoi ne trouve-t-on pas de perles dans les huîtres que nous consommons ?
Toutes les huîtres produisent des perles. Cependant, le carbonate de calcium existe sous deux formes : sous la forme de calcite (comme l’apparence extérieure des huîtres) ou sous la forme d’aragonite, le constituant principal de la nacre. Les huîtres de Bretagne ou d’Arcachon que nous consommons possèdent un manteau qui produit de la calcite. Même si la calcite semble douce et belle à l’intérieur de la coquille, ce n’est pas de la nacre, et le grain de sable transformé ressemble donc plus à un caillou qu’à une perle. Au contraire, celles de Polynésie contiennent de l’aragonite, transformant donc le grain de sable en une jolie perle.
 
 
Isabelle LONJON
Animatrice-conceptrice scientifique au Vaisseau