Vous êtes ici > Accueil > Familles > Une bouteille à la mer > Comment s’allume une ampoule ?

Comment s’allume une ampoule ?
1er.06.2013

Imprimer Partager cette page
Nous pouvons, encore de nos jours, trouver deux types d’éclairage à la maison : les ampoules à incandescence et les lampes fluo-compactes. Les premières sont peu à peu remplacées par les secondes. Comment fonctionnent-t-elles ? Chacune nécessite en fait sa propre explication.
 
Une ampoule à incandescence est constituée d’une coque en verre sous vide, dans laquelle un filament de tungstène est installé. Quand l’ampoule est allumée, le courant électrique circule à travers celui-ci. Comme le tungstène résiste au courant, la température grimpe dans le filament, jusqu’à plus de 2200 degrés ! La conséquence est que le filament devient incandescent et émet de la lumière.
 
Les lampes fluo-compactes sont quant à elles de petits tubes contenant un gaz. Quand la lampe est mise sous tension le courant traverse de bout en bout le tube, afflue ainsi rapidement à travers le gaz. Comme courant et gaz sont tous les deux constitués de particules, celles-ci se percutent telles des billes dans une partie de billard. Les particules du gaz absorbent alors une énergie de contact qu’elles renvoient sous forme de lumière.
 
Les ampoules à incandescence ont un énorme inconvénient : elles produisent non seulement de la lumière mais aussi de la chaleur. Beaucoup de chaleur ! Le rapport entre lumière et chaleur dans la consommation d’énergie électrique est significatif : seulement 5 pourcent de l’énergie électrique est transformée en lumière… 95 pourcent sert à faire simplement chauffer l’ampoule ! Il semble donc qu’elle serve finalement mieux comme chauffage. 
 
Les lampes fluo-compactes sont communément appelée « ampoule à basse consommation », parce qu’elles réduisent une grande part de l’inévitable déperdition de chaleur. Pour une même puissance lumineuse elles sont jusqu’à 80 pourcent moins chaudes que les précédentes. Le courant électrique peut enfin se consacrer pleinement à la production de lumière ! Malheureusement ces lampes ont aussi un lourd inconvénient : elles contiennent du mercure, très polluant. Alors surtout, évitons de les casser, et quand elles sont usées, pensons à les recycler !
 

 

Jérôme Chauvet
Animateur-concepteur au Vaisseau