Vous êtes ici > Accueil > Familles > Une bouteille à la mer > Pourquoi doit-on mourir ?

Pourquoi doit-on mourir ?
1er.12.2014

Imprimer Partager cette page
Beaucoup de personnes se posent cette question. Cela peut par exemple arriver à l’occasion du décès d’un animal ou d’une personne qu’on aimait bien.
Comme tu l’as déjà probablement compris, tous les êtres vivants finissent tôt ou tard par mourir, que ce soit par accident, d’une maladie ou de vieillesse. On sait rarement à l’avance quand cela arrivera. Mais ce qui est certain, c’est que tous, qu’ils soient des arbres, des papillons, des humains etc., absolument tous, ont une durée de vie limitée.
 
Mais pourquoi donc ? Eh bien, on peut étudier la réponse selon deux points de vue :
 
- Sous l’angle biologique, on peut voir la vie se développer telle une ligne, entre la jeunesse et la vieillesse, jusqu’au moment où un organisme vivant ne parvient plus à renouveler suffisamment les cellules qui le composent pour pouvoir fonctionner. Ce temps linéaire peut être plus ou moins long selon les individus, les espèces, les accidents ou les maladies. 
 
- D’un point de vue plus philosophique, on peut s’imaginer la vie telle une roue qui tourne ou un cercle sur lequel une naissance remplace une mort et ainsi de suite. Un peu comme si, dans ce temps circulaire, les morts laissaient de la place aux vivants, afin qu’ils puissent à leur tour faire l’expérience de la vie.
 
A propos de points de vue, savais-tu que les Romains (et les Grecs sous une autre dénomination) pensaient que trois déesses, les Parques, régissaient le fil de la vie des humains : Nona présidait à la naissance (elle filait), Decima au déroulement de la vie (elle enroulait le fil) et Morta décidait de la mort (elle coupait le fil). D’ailleurs une expression bien connue et servant à dire que la vie est fragile n’est-elle pas « la vie ne tient qu’à un fil » ?
 
Alors prend bien soin de toi et surtout n’aie pas peur de parler de la mort avec ceux qui t’entourent.