Vous êtes ici > Accueil > Familles > Une bouteille à la mer > Pourquoi existe-t-il différentes couleurs de peau ?

Pourquoi existe-t-il différentes couleurs de peau ?
1er.02.2012

Imprimer Partager cette page
Noir réglisse, jaune maïs, café au lait, blanc crème… Non, il n’est pas question ici de compléter la palette du peintre mais bien de découvrir d’où proviennent nos multiples couleurs de peau.
 
Plusieurs milliards d’êtres humains vivent aujourd’hui sur Terre et tous ont la même origine. Elle remonte à environ 7 millions d’années et se situe vraisemblablement en Afrique. Il y a 40 000 et il y a 20 000 ans, la Terre a connu d’importantes périodes glaciaires. Nos ancêtres chasseurs-cueilleurs ont alors parcouru les 5 continents en quête de nourriture. Pendant leurs déplacements, ils se sont habitués aux nouveaux climats et ont progressivement changé. Leur taille et leur couleur de peau se sont diversifiées. 
C’est la présence plus ou moins importante de petits grains colorés dans la couche supérieure de la peau, appelée épiderme, qui explique la remarquable variété de teintes prises par la peau. Ces grains correspondent à des pigments de mélanine. Ils sont produits en permanence, sous le contrôle de gènes hérités de nos parents, par un groupe de petites cellules situées à la base de l’épiderme : les mélanocytes. Plus ces pigments sont présents dans la peau, plus elle apparaît foncée. Selon la couleur de peau, les grains de mélanine ne sont pas disposés de la même manière : ils forment des petits paquets isolés (peaux blanches) ou sont dispersés dans toutes les cellules de l’épiderme (peaux noires).
 
En plus de colorer la peau, la mélanine la protège du soleil. Elle absorbe une partie des rayons ultraviolets, responsables des coups de soleil. Elle agit comme un filtre naturel, plus ou moins actif selon l’importance de l’ensoleillement. Dans les régions où les rayons du soleil sont les plus forts (zones tropicales), une peau foncée protège mieux qu’une peau claire : notre corps s’est donc adapté à son environnement au fil du temps.
 
Finalement, qu’importe la couleur puisque l’origine reste la même. Tous humains, tous égaux !