Vous êtes ici > Accueil > Familles > Une bouteille à la mer > Pourquoi y-a-t-il des tremblements de Terre ?

Pourquoi y-a-t-il des tremblements de Terre ?
1er.09.2011

Imprimer Partager cette page
Notre planète n’est pas si dure qu’elle en a l’air. Il faut la voir un peu comme un énorme gâteau de plusieurs couches. Sous la croûte terrestre, une sorte de coquille rocheuse qui compose notre sol, se trouve le manteau, épais de 3 000 kilomètres. Il est composé de roches en fusion qui circulent très lentement qu’on appelle le magma, et qu’on retrouve dans les volcans. C’est entre la croûte et le manteau que se produisent les tremblements de terre, qu’on appelle aussi séismes.
Cette zone est découpée en une vingtaine de plaques qu’on appelle des plaques tectoniques. Rien à voir avec la fameuse danse… Sauf que ces plaques bougent aussi. Elles se déplacent constamment sur le magma. Elles s’écartent, se rapprochent ou glissent les unes sur les autres selon où elles se trouvent. Ces frottements provoquent des tensions énormes et quand la tension est plus forte que la résistance des roches, celles-ci se brisent ou changent de position. Ces brusques mouvements créent des vibrations qui remontent jusqu’à la surface. C’est ce que nous ressentons au moment du tremblement de terre.
Pour les volcans en éruption il se passe exactement la même chose sauf qu’en plus du tremblement de terre le magma surgit à la surface. Les séismes se composent toujours d’une secousse principale de quelques secondes et d’une secousse secondaire durant les heures ou les jours qui suivent. Parfois on ne les ressent pas et parfois ils peuvent détruire toute une ville.
Pour définir leur puissance (appelée magnitude) nous utilisons l’échelle de Richter qui mesure la force des secousses. Elle est graduée de 1 à 9 mais n’a pas vraiment de limite. Richter ne pouvait pas savoir qu’un jour le 9 allait être dépassé : le plus grand tremblement de terre a été enregistré au Chili en 1960 et a atteint 9,5 sur cette échelle.